Strasbourg, 21 mai 2013                                                         

CEPEJ(2012)12Rev2

Commission européenne pour l’efficacité de la justice

(CEPEJ)

GRILLE

POUR L'EVALUATION DES SYSTEMES JUDICIAIRES

Cycle 2012 – 2014

révisée lors de la 20ème réunion de la CEPEJ

Strasbourg, 6 – 7 décembre 2012


Table des matières

1. Données démographiques et économiques. 3

1.1 Habitants et informations économiques. 3

1.2 Données budgétaires relatives au système judiciaire. 3

2. Accès à la justice et à l’ensemble des tribunaux. 6

2.1 Aide judiciaire. 6

2.2 Usagers des tribunaux et victimes. 8

3. Organisation des tribunaux. 11

3.1 Tribunaux. 11

3.2 Juges et personnels non-juges. 12

3.3 Procureurs et personnel 14

3.4 Gestion du budget du tribunal 16

3.5 Utilisation des technologies dans les tribunaux

3.6 Performance et évaluation. 17

4. Procès équitable. 20

4.1 Principes. 20

4.2 Durée des procédures. 21

5. Carrière des juges et procureurs. 27

5.1 Recrutement et promotion. 27

5.2 Formation. 30

5.3 Exercice de la profession. 32

5.4 Procédures disciplinaires. 34

6. Avocats. 36

6.1 Statut de la profession et formation. 36

6.2 Exercice de la profession. 37

6.3 Standards de qualité et procédures disciplinaires. 37

7. Mesures alternatives au règlement des litiges. 38

8. Exécution des décisions de justice. 40

8.1 Exécution des décisions civiles. 40

8.2 Exécution des décisions pénales. 42

9. Notaires. 43

10. Interprètes judiciaires. 44

10. Experts judiciaires. 44

11. Réformes envisagées. 45


GRILLE POUR L’ÉVALUATION DES SYSTÈMES JUDICIAIRES

PAYS:

Correspondant national :

Prénom – Nom                  

Fonction                           

Organisation                      

E-mail                                

Téléphone                         

                         

1. Données démographiques et économiques

1.1 Habitants et informations économiques

1.             Nombre d’habitants (si possible au 1er janvier 2013)        

2.             Total des dépenses publiques annuelles au niveau national et le cas échéant, les dépenses publiques des collectivités territoriales ou entités fédérales (en €). (Si la donnée n'est pas disponible, veuillez indiquer NA. Si la situation n'est pas applicable dans votre pays, veuillez indiquer NAP)

Niveau national ou fédéral                           NA   NAP

Niveau territorial/entités fédérales (total pour l'ensemble des niveaux territoriaux/entités fédérales)                                                    NA   NAP

3.     PIB par habitant (en €)            

4.             Salaire moyen brut annuel (en €)             

5.             Taux de change de la monnaie nationale (zone non Euro) en € au 1er janvier 2013         

***

A.1       Veuillez indiquer les sources des réponses aux questions 1 à 4 et, le cas échéant, tout commentaire relatif à l’interprétation des données fournies:

1.2 Données budgétaires relatives au système judiciaire

6.             Budget public annuel approuvé pour le fonctionnement de l’ensemble des tribunaux, en € (si possible sans le budget du ministère public et de l’aide judiciaire) :

Montant (en €)

TOTAL du budget public annuel approuvé pour le fonctionnement de l’ensemble des tribunaux (1 + 2 + 3 + 4 + 5 + 6 + 7)

      / NA / NAP

1. Budget public annuel alloué aux salaires (bruts)

      / NA / NAP

2. Budget public annuel alloué à l’informatisation (équipements, investissements, maintenance)

      / NA / NAP

3. Budget public annuel alloué aux frais de justice (frais d'expertise, d'interprètes, etc.), sans l’aide judiciaire. NB: ne concerne pas les taxes et frais à payer par les parties.

      / NA / NAP

4. Budget public annuel alloué aux bâtiments des tribunaux (maintenance, budget de fonctionnement)

      / NA / NAP

5. Budget public annuel alloué à l’investissement en nouveaux bâtiments (tribunaux)

      / NA / NAP

6. Budget public annuel alloué à la formation

      / NA / NAP

7. Autres (Veuillez préciser)

      / NA / NAP

7.             Dans le cas où vous ne pouvez pas distinguer le budget du ministère public et de l’aide judiciaire du budget alloué à l’ensemble des tribunaux, veuillez l’indiquer clairement. Si "autres", veuillez le préciser :

8.             Existe-t-il une règle générale selon laquelle une personne doit payer une taxe ou des frais pour intenter une procédure devant une juridiction de droit commun :

en matière pénale ?                             Oui  Non

en matière autre que pénale ?              Oui  Non

Si oui, existe-t-il des exceptions à la règle de payer une taxe ou des frais ? Veuillez préciser ces exceptions :

8.1.      Quelle est, en quelques mots, la méthode de calcul de ces taxes ou frais ?

8.2       Veuillez indiquer, si possible, le montant des frais de justice demandé pour engager une action en recouvrement d’une créance d’un montant de 3000€ ?

9.             Montant annuel des taxes ou frais judiciaires perçus par l’Etat (en €)

                    NA   NAP

12.          Budget public annuel approuvé et alloué à l’aide judiciaire, en €. Si une ou plusieurs données ne sont pas disponibles, veuillez indiquer NA. Si la situation n'est pas applicable dans votre pays, veuillez indiquer NAP. (Question modifiée)

Montant (en €)

Total du budget public annuel approuvé et alloué à l’aide judiciaire (12.1 + 12.2)

      / NA / NAP

12.1 Budget public annuel alloué à l’aide

judiciaire pour les affaires portées devant les tribunaux

      / NA / NAP

12.1.1 en matière pénale

      / NA / NAP

12.1.2 en matière autre que pénale

      / NA / NAP

12.2 Budget public annuel alloué à l’aide judiciaire pour les affaires

non contentieuses ou non portées devant les tribunaux

  (consultation juridique, ADR, etc)

      / NA / NAP

Si votre système prévoit l’octroi de l’aide judiciaire pour des affaires non contentieuses ou non portées devant les tribunaux, veuillez préciser:

13.          Budget public annuel approuvé et alloué au ministère public, en €.

                    NA  NAP

Veuillez ajouter tout commentaire utile à l’interprétation des données ci-dessus :

14.          Instances formellement responsables des budgets alloués aux tribunaux (réponses multiples possibles) :

Préparation du budget global des tribunaux

Adoption du budget global des tribunaux

Gestion et répartition du budget entre les tribunaux

Evaluation de l’utilisation du budget au niveau national

Ministère de la Justice

 Oui  Non NA    NAP

 Oui  Non

NA  NAP

 Oui  Non

NA   NAP

 Oui  Non NA    NAP

Autre ministère

 Oui  Non NA    NAP

 Oui  Non NA  NAP

 Oui  Non

NA  NAP

 Oui  Non

NA  NAP

Parlement

 Oui  Non NA    NAP

 Oui  Non NA  NAP

 Oui  Non NA  NAP

 Oui  Non NA  NAP

Cour Suprême

 Oui  Non NA  NAP

 Oui  Non NA  NAP

 Oui  Non NA  NAP

 Oui  Non NA  NAP

Conseil Supérieur de la Magistrature

  Oui  Non NA  NAP

 Oui  Non NA  NAP

 Oui  Non NA  NAP

 Oui  Non NA  NAP

Tribunaux

 Oui  Non NA  NAP

 Oui  Non NA  NAP

 Oui  Non NA  NAP

 Oui  Non NA  NAP

Organisme d’inspection

 Oui  Non NA  NAP

 Oui  Non NA  NAP

 Oui  Non NA  NAP

 Oui  Non NA  NAP

Autre

 Oui  Non NA  NAP

 Oui  Non NA  NAP

 Oui  Non NA  NAP

 Oui  Non NA  NAP

15.          Si autre ministère et/ou organisme d’inspection et/ou autre, veuillez préciser (au regard de la question 14) :

***

A.2       Vous pouvez indiquer ci-dessous :

-       tout commentaire utile à l’interprétation des données indiquées dans ce chapitre

-       les caractéristiques de votre système budgétaire et les réformes majeures mises en œuvre au cours des deux dernières années

-       si possible, un organigramme avec une description des compétences des différentes instances responsables des procédures budgétaires

Veuillez indiquer les sources des réponses aux questions 6, 9, 10, 11, 12 et 13

1.3 Données budgétaires relatives au système de justice

La CEPEJ souhaite avoir ces données pour information

15.1        Ancienne question 10. Budget public annuel approuvé et alloué à l’ensemble du système de justice, en € (ce budget n’inclut pas seulement le budget approuvé pour le fonctionnement de l’ensemble des tribunaux comme défini à la question 6, mais aussi le système pénitentiaire, la protection judiciaire de la jeunesse, le fonctionnement du ministère de la Justice, etc.)

                    NA 

15.2        Ancienne question 11. Veuillez préciser les éléments composant le budget de l'ensemble du système de justice:

Tribunaux (voir question 6)                                            Oui   Non NA  NAP

Aide judiciaire   (voir question 12)                                  Oui   Non  NA  NAP

Ministère public (voir question 13)                                 Oui   Non NA  NAP

Système pénitentiaire                                                   Oui   Non  NA  NAP

Service de probation                                                    Oui   Non  NA  NAP

Conseil de la justice                                                     Oui   Non  NA  NAP

Cour constitutionnelle                                                   Oui   Non  NA  NAP

Service de gestion du système judiciaire                       Oui   Non  NA  NAP

Service de l’avocat d’Etat                                             Oui   Non  NA  NAP

Service de l’exécution                                                   Oui   Non  NA  NAP

Notariat                                                                        Oui   Non  NA  NAP

Service d’expertise légale                                             Oui   Non  NA  NAP

Protection judiciaire de la jeunesse                                Oui   Non  NA  NAP

Fonctionnement du ministère de la justice                      Oui   Non  NA  NAP

Services des demandeurs d'asile et réfugiés                 Oui   Non  NA  NAP

Autres                                                                          Oui   Non  NA  NAP

           

Si "autres", veuillez préciser:

2. Accès à la justice et à l’ensemble des tribunaux

2.1  Aide judiciaire

16.       L’aide judiciaire concerne-t-elle :

Affaires pénales

Affaires autres que pénales

Représentation devant les tribunaux 

Oui  Non

NA NAP

Oui  Non

NA NAP

Conseil juridique

Oui  Non

NA NAP

Oui  Non

NA NAP

17.          L’aide judiciaire prévoit-elle la couverture ou l’exonération des frais de justice ?

                    Oui

                    Non

Si oui, veuillez préciser :

18.          Est-il possible de bénéficier de l’aide judiciaire pour des frais relatifs à l’exécution des décisions de justice (par exemple : honoraires d’un agent d’exécution) ?

                    Oui

                    Non

            Si oui, veuillez préciser :

19.          L’aide judiciaire peut-elle être allouée pour d’autres frais (différents de ceux indiqués aux questions 16 à 18, par exemple honoraires d’un conseiller technique ou expert, honoraires d’autres professionnels de la justice (notaires), frais de voyage, etc.) ?

Affaires pénales

Affaires autres que pénales

Oui  Non

NA NAP

Oui  Non

NA NAP

Oui  Non

NA NAP

Oui  Non

NA NAP

            Si oui, veuillez préciser :

20.          Nombre d’affaires portées devant les tribunaux ayant bénéficié de l’aide judiciaire. Si la donnée n'est pas disponible, veuillez indiquer NA. Si la situation n'est pas applicable dans votre pays, veuillez indiquer NAP.

Cette question porte sur le nombre annuel de décisions octroyant l’aide judiciaire aux justiciables qui ont saisi un tribunal. Elle ne concerne pas le conseil juridique fourni pour des affaires qui ne sont pas portées devant un tribunal.

Total

/ NA / NAP

en matière pénale

      / NA / NAP

en matière autre que pénale

      / NA / NAP

            Veuillez préciser le cas échéant :

20.1      Nombre d’affaires non portées devant les tribunaux (voir 12.2 ci-dessus) ayant bénéficié de l’aide judiciaire. Si la donnée n'est pas disponible, veuillez indiquer NA. Si la situation n'est pas applicable dans votre pays, veuillez indiquer NAP.

      / NA / NAP

21.          En matière pénale, les personnes n’ayant pas les moyens financiers suffisants peuvent-elles bénéficier de l’assistance gratuite (ou financée par un budget public) d’un avocat? Veuillez préciser dans la boîte "commentaire" ci-dessous.

Personnes mises en cause                               Oui    Non

Victimes                                                          Oui    Non

            Si oui, veuillez préciser :

22.          Si oui, ont-elles le libre choix de l'avocat dans le cadre de l'aide judiciaire?  

 Oui    Non

23.          Votre pays procède-t-il à un examen des revenus et/ou des biens (patrimoine) du demandeur avant d’octroyer l’aide judiciaire. Si un tel système existe, mais que les données ne sont pas disponibles, veuillez indiquer NA. Si un tel système n'existe pas, veuillez indiquer NAP.

en matière pénale ?

Oui

montant du revenu (si possible pour une personne) en           NA     NAP    

valeur des biens (patrimoine) en           NA NAP    

Non

en matière autre que pénale ?

Oui

montant du revenu (si possible pour une personne) en           NA     NAP    

valeur des biens (patrimoine) en        NA NAP    

Non

Veuillez ajouter tout commentaire utile à l’interprétation des données ci-dessus :

24.          En matière autre que pénale, est-il possible de refuser l’aide judiciaire pour absence de bien-fondé de l’action (par exemple pour caractère abusif de l’action en justice ou en raison de l’absence d’un éventuel succès) ?

                    Oui

                    Non

Si oui, veuillez expliquer les critères concrets pour refuser l’aide judiciaire :

25.          En matière autre que pénale, la décision d’accorder ou de refuser l'aide judiciaire est-elle prise par :

 le tribunal?

 une instance extérieure au tribunal ?

 une instance mixte (tribunal/organe externe) ? 

26.          Existe-t-il un système privé d’assurance de protection juridique permettant aux personnes physiques (cela ne concerne pas les entreprises ou autres personnes morales) de financer une action en justice?

                    Oui

                    Non

Le cas échéant, veuillez donner des indications sur le développement actuel de ce type d’assurance dans votre pays; s’agit-il d’un phénomène en progression ?

27.          La décision judiciaire peut-elle porter sur la manière dont les frais de justice payés par les parties au cours de la procédure seront partagés :

Oui

Non

en matière pénale ?

en matière autre que pénale ?

***

B.1       Vous pouvez indiquer ci-dessous :

-       tout commentaire utile à l’interprétation des données indiquées dans ce chapitre

-       les caractéristiques de votre système d’aide judiciaire et les réformes majeures mises en œuvre au cours des deux dernières années

Veuillez indiquer les sources des réponses aux questions 20 et 23 :

2.2 Usagers des tribunaux et victimes

2.2.1 Droit des usagers et victimes

28.          Existe-t-il des sites/portails Internet officiels (ex: ministère de la Justice, etc.) à partir desquels le public a accès gratuitement :

§     aux textes juridiques (codes, lois, règlements, etc.) ?             Oui  Non

            adresse(s) Internet :      

§     à la jurisprudence des hautes juridictions ?                            Oui  Non

§     adresse(s) Internet :     

§     à d’autres documents (par exemple le téléchargement de formulaires, l’enregistrement en ligne) ?                                                 Oui  Non

adresse(s) Internet :     

Les sites internet mentionnés pourraient figurer notamment sur le site internet de la CEPEJ. Veuillez préciser quels documents et informations sont incluent aux adresses concernant "autres documents" :

29.          Votre système prévoit-il une obligation d’informer les parties concernant les délais prévisibles de la procédure judiciaire ?

                    Oui

                    Non

        Oui seulement dans quelques situations particulières

            Si oui seulement dans quelques situations particulières, veuillez préciser :

30.          Existe-t-il un système d’information spécifique, public et gratuit, pour informer et aider les victimes d’infractions ?

                    Oui

                    Non

            Si oui, veuillez préciser :

31.          Existe-t-il des modalités favorables particulières applicables aux catégories de personnes vulnérables suivantes, au cours des procédures judiciaires ?

Cette question ne concerne pas la phase d’investigation par la police et elle ne concerne pas l’indemnisation des victimes d’infractions traitée aux questions 32 à 34.

Dispositif d’information

Modalités particulières pour les audiences

Autres

Victimes de violence sexuelle/viol

 Oui   Non

 Oui  Non

 Oui

 Non

Victimes du terrorisme

 Oui   Non

 Oui   Non

 Oui 

 Non

Mineurs (témoins ou victimes)

 Oui   Non

 Oui   Non

 Oui 

 Non

Victimes de violence domestique

 Oui   Non

 Oui   Non

 Oui 

 Non

Minorités ethniques

 Oui   Non

 Oui   Non

 Oui 

 Non

Personnes handicapées

 Oui   Non

 Oui   Non

 Oui 

 Non

Délinquants mineurs

 Oui   Non

 Oui   Non

 Oui 

 Non

Autres (par exemple, les victimes de la traite des êtres humains, mariage forcé, mutilation sexuelle)

 Oui   Non

 Oui   Non

 Oui 

 Non

            Si "autres personnes vulnérables" et/ou "autres modalités particulières", veuillez préciser :

31.1      Les mineurs peuvent-ils être parties à une procédure judiciaire :

                    Oui

                    Non

            Si oui, veuillez préciser pour quelles procédures (civile, pénale, administrative/procédures normale ou accélérée) et à quelles conditions (peuvent-ils bénéficier de l’aide judiciaire, d’un avocat, etc.) :

32.          Votre pays dispose-t-il d’une procédure d’indemnisation des victimes d’infractions ?

        Oui

        Non

            Si oui, pour quels types d’infractions ?

33.          Si oui, cette procédure d’indemnisation consiste-t-elle en :

 un dispositif avec des fonds publics ?

 des dommages et intérêts à payer par la personne responsable (par décision du tribunal) ?

 un dispositif avec des fonds privés ?

34.          Existe-t-il des études permettant d’évaluer le taux de recouvrement des dommages et intérêts prononcés par les juridictions pour les victimes ?

                    Oui

                    Non

Si oui, veuillez illustrer avec des données-clés disponibles concernant le taux de recouvrement, le nom des études, la fréquence des études et l’organe responsable :

35.          Le procureur a-t-il un rôle spécifique au regard des victimes (protection et assistance) ?

                    Oui

                    Non

Si oui, veuillez préciser :

36.          Les victimes d’infractions peuvent-elles contester une décision du procureur de classer une affaire ?

Veuillez vérifier la cohérence de votre réponse avec celle de la question 105 qui traite de la possibilité pour un procureur "de classer une affaire sans suite, sans avoir besoin d’obtenir une décision d’un juge".

                    Oui

                    Non

        NAP (le procureur ne peut pas décider de classer une affaire de son propre chef. Une décision d’un juge est nécessaire).

Le cas échéant, veuillez préciser :

2.2.2 Confiance des citoyens dans leur justice

37.          Existe-t-il un système d’indemnisation pour les usagers dans les circonstances suivantes :

·         durée excessive de la procédure ?                        Oui  Non

·         non exécution des décisions de justice ?              Oui  Non

·         arrestation injustifiée ?                                         Oui  Non

·         condamnation injustifiée ?                                    Oui  Non

Le cas échéant, veuillez fournir des renseignements concernant la procédure d’indemnisation, le nombre d’affaires, le résultat des procédures et le dispositif actuel permettant de calculer le montant de l’indemnisation (par exemple, le tarif journalier pour une arrestation ou une condamnation injustifiée) :

38.          Votre pays a-t-il mis en place des enquêtes auprès des professionnels de la justice et des usagers des tribunaux pour mesurer leur confiance dans la justice et leur degré de satisfaction par rapport au service rendu ? (plusieurs options possibles)

 enquêtes (de satisfaction) auprès des juges

 enquêtes (de satisfaction) auprès du personnel des tribunaux

 enquêtes (de satisfaction) auprès des procureurs

 enquêtes (de satisfaction) auprès des avocats

 enquêtes (de satisfaction) auprès des parties

 enquêtes (de satisfaction) auprès d’autres usagers des tribunaux (par exemple jurés, témoins, experts, interprètes, représentants des agences gouvernementales)

 Enquêtes (de satisfaction) auprès des victimes

Si possible, veuillez préciser leurs titres, objets et sites internet où elles peuvent être consultées :

39.          Si possible, veuillez préciser :

Enquêtes systématiques

(par exemple annuelles)

Enquêtes occasionnelles

Enquêtes au niveau national 

 Oui   Non

 Oui   Non

Enquêtes au niveau des tribunaux 

 Oui   Non

 Oui   Non

40.          Existe-t-il un dispositif national ou local permettant de déposer une plainte concernant le fonctionnement du système judiciaire ? (par exemple le traitement d’une affaire par un juge ou la durée d'une procédure)

                    Oui

                    Non

41.          Veuillez préciser l’autorité compétente pour traiter de telles plaintes et informer si l’autorité doit ou ne doit pas respecter un délai pour répondre et/ou un délai pour traiter la plainte (plusieurs réponses possibles) :

Délai pour répondre

(par exemple pour accuser réception de la plainte, pour informer des suites qui lui seront données, etc.)

Délai pour traiter la plainte

Tribunal concerné

 Oui   Non

 Oui   Non

Instance supérieure

 Oui   Non

 Oui   Non

Ministère de la Justice

 Oui   Non

 Oui   Non

Conseil supérieur de la magistrature

 Oui   Non

 Oui   Non

Autres organisations extérieures (ex. médiateur)

 Oui   Non

 Oui   Non

Veuillez donner des informations sur l’efficacité de cette procédure de plainte ?

41.1.     Veuillez indiquer le nombre d’affaires traitées et le montant des indemnisations accordées en 2012 suite à des plaintes concernant le fonctionnement du système judiciaire

3. Organisation des tribunaux

3.1 Tribunaux

42.          Nombre de tribunaux considérés comme entités juridiques (structures administratives) et implantations géographiques. Si la donnée n'est pas disponible, veuillez indiquer NA. Si la situation n'est pas applicable dans votre pays, veuillez indiquer NAP.

 

42.1 Tribunaux de droit commun de 1ère instance (entités juridiques)

      / NA / NAP

42.2 Tribunaux spécialisés de 1ère instance (entités juridiques)

      / NA / NAP

42.3 Tous les tribunaux (implantations géographiques) (ce chiffre inclut les tribunaux de droit commun de 1ère instance, les tribunaux spécialisés de 1ère instance, tous les tribunaux de seconde instance et cours d’appels et toutes les cours suprêmes)

      / NA / NAP

43.          Nombre (entités juridiques) de tribunaux spécialisés (ou ordre judiciaire spécifique) de 1ère instance. Si la donnée n'est pas disponible, veuillez indiquer NA. Si la situation n'est pas applicable dans votre pays, veuillez indiquer NAP.

Total (il doit correspondre au nombre indiqué à la question 42.2)

      / NA / NAP

Tribunaux commerciaux (à l’exclusion des tribunaux de faillites)

      / NA / NAP

Tribunaux des faillites

Tribunaux du travail

      / NA / NAP

Tribunaux des affaires familiales

      / NA / NAP

Tribunaux des affaires locatives (tribunaux des baux)

      / NA / NAP

Tribunaux de l’exécution des sanctions pénales

      / NA / NAP

Tribunaux en matière de lutte contre le terrorisme, le crime organisé ou la corruption 

      / NA / NAP

Tribunaux en matière de contentieux de l’Internet 

      / NA / NAP

Tribunaux administratifs

      / NA / NAP

Tribunaux des assurances et/ou de la sécurité sociale

      / NA / NAP

Tribunaux militaires

      / NA / NAP

Autres tribunaux spécialisés de 1ère instance

      / NA / NAP

Si “autres tribunaux spécialisés de 1ère instance”, veuillez donner des précisions :

44.          Une réforme dans la structure des tribunaux est-elle envisagée [par exemple une diminution du nombre de tribunaux (implantations géographiques) ou une réforme de la compétence des tribunaux] ?

                    Oui

                    Non

Si oui, veuillez préciser :

45.          Nombre de tribunaux de 1ère instance (implantations géographiques) compétents pour une affaire concernant :

le recouvrement d’une petite créance.

      / NA / NAP

le licenciement

      / NA / NAP

le vol avec violence

      / NA / NAP

Si la donnée n'est pas disponible, veuillez indiquer NA. Si la situation n'est pas applicable dans votre pays, veuillez indiquer NAP.

Veuillez préciser la définition d’une petite créance et indiquer le montant financier en dessous duquel une créance est considérée comme telle :

***

Veuillez indiquer les sources utilisées pour les réponses aux questions 42, 43 et 45 :

3.2 Juges et personnels non-juges

Veuillez vous assurer que les procureurs et leurs personnels sont exclus des réponses suivantes (ils sont concernés par les questions 55-60). Si la distinction entre personnels attachés aux juges et personnels attachés aux procureurs n’est pas possible, merci de l’indiquer clairement.

Veuillez indiquer le nombre de postes effectivement pourvus à la date de référence et non pas les effectifs budgétaires théoriques.

46.          Nombre de juges professionnels siégeant en juridiction (si possible au 31 décembre 2012)

(veuillez fournir l’information en équivalent temps plein et pour des postes permanents effectivement occupés, pour tous les types de juridictions confondus – droit commun et spécialisées). Si la donnée n'est pas disponible, veuillez indiquer NA. Si la situation n'est pas applicable dans votre pays, veuillez indiquer NAP.

Total

Hommes

Femmes

Nombre total de juges professionnels (1 + 2 + 3)

      / NA

      / NA

      / NA

 NAP

1. Nombre de juges professionnels de première instance

      / NA

      / NA

      / NA

 NAP

2. Nombre de juges professionnels dans les cours d'appel (2ème instance)

      / NA

      / NA

      / NA

 NAP

3. Nombre de juges professionnels dans les cours suprêmes

      / NA

      / NA

      / NA

 NAP

Veuillez ajouter tout commentaire utile à l’interprétation des données ci-dessus :

47.          Nombre de présidents de tribunaux (juges professionnels). Si la donnée n'est pas disponible, veuillez indiquer NA. Si la situation n'est pas applicable dans votre pays, veuillez indiquer NAP.

Total

Hommes

Femmes

Nombre total de président(e)s de juridictions (1 + 2 + 3)

      / NA

      / NA

      / NA

 NAP

1. Nombre de président(e)s de tribunaux de première instance

      / NA

      / NA

      / NA

 NAP

2. Nombre de président(e)s de cours d'appel (2ème instance)

      / NA

      / NA

      / NA

 NAP

3. Nombre de président(s) de cours suprêmes

      / NA

      / NA

      / NA

 NAP

48.          Nombre de juges professionnels exerçant à titre occasionnel et rémunérés comme tel (si possible au 31 décembre 2012):

Donnée brute

      / NA / NAP

Si possible, donnée en équivalent temps plein

      / NA / NAP

Veuillez ajouter tout commentaire utile à l’interprétation de la réponse à la question 48 :

49.          Nombres de juges non professionnels, non rémunérés, percevant, le cas échéant, un simple défraiement (si possible au 31 décembre 2012) (y compris les "lay judges" et juges consulaires ; les arbitres et les jurés sont exclus de cette donnée) :

 

Donnée brute

      / NA / NAP

Si de tels juges non professionnels existent dans votre pays, veuillez préciser :

50.          Votre système judiciaire prévoit-il un jury de jugement avec une participation des citoyens ?

                    Oui

                    Non

Si oui, pour quel(s) type(s) d’affaire(s) ?

51.          Veuillez indiquer le nombre de citoyens ayant participé à de tels jurys pour l’année de référence ?

                   / NA / NAP

52.          Nombre de personnel non-juge travaillant dans les tribunaux (si possible au 31 décembre 2012) (cette donnée ne devrait pas inclure le personnel travaillant pour les procureurs, voir question 60) (répondre en équivalent temps plein et pour les postes permanents effectivement occupés). (Question modifiée)

Nombre total de personnel non juge travaillant dans les tribunaux (1 + 2 + 3 + 4 + 5)

      dont       femmes / NA / NAP

1. Rechtspfleger (ou organes équivalents) chargés de tâches juridictionnelles ou para-juridictionnelles, ayant des compétences autonomes et dont les décisions peuvent être susceptibles de recours.

      dont       femmes /  NA / NAP

2. Personnels non juges chargés d’assister les juges à l’instar des greffiers (préparation des dossiers, assistance à l’audience, tenue des procès verbaux, aide à la préparation de la décision)

      dont       femmes / NA / NAP

3. Personnels chargés de tâches relatives à l’administration et la gestion des tribunaux (gestion des ressources humaines, gestion des moyens matériels y compris de l’informatique, gestion financière et budgétaire, gestion de la formation)

      dont       femmes / NA / NAP

4. Personnels techniques 

      dont       femmes / NA / NAP

5. Autres personnels non juges

      dont       femmes / NA / NAP

Si « autres personnels non juges », veuillez préciser :

53.          S'il existe dans votre système judiciaire la fonction de Rechtspfleger (ou organes équivalents), veuillez décrire brièvement leur statut et leurs fonctions :

54.          Les tribunaux ont-ils délégué certains services, relevant de leur compétence, à un service privé (par exemple, la maintenance informatique, la formation continue du personnel, la sécurité, les archives, le nettoyage) ?

                    Oui

                    Non

Si oui, veuillez préciser :

***

C.1       Vous pouvez indiquer ci-dessous :

-   tout commentaire utile à l’interprétation des données indiquées dans ce chapitre

-   les caractéristiques de votre système judiciaire et les réformes majeures mises en œuvre au cours des deux dernières années

Veuillez indiquer les sources utilisées pour les réponses aux questions 46, 48, 49 et 52

3.3 Procureurs et personnel

55.          Nombre de procureurs au 31 décembre 2012

(veuillez fournir l’information en équivalent temps plein et pour des postes permanents effectivement occupés, auprès de tous les types de juridictions confondus – droit commun et spécialisées). Si la donnée n'est pas disponible, veuillez indiquer NA. Si la situation n'est pas applicable dans votre pays, veuillez indiquer NAP.

Total

Hommes

Femmes

Nombre total de procureurs (1 + 2 + 3)

      / NA

      / NA

      / NA

 NAP

1. Nombre de procureurs auprès des tribunaux de première instance

      / NA

      / NA

      / NA

 NAP

2. Nombre de procureurs auprès des cours d'appel (2ème instance)

      / NA

      / NA

      / NA

 NAP

3. Nombre de procureurs auprès des cours suprêmes

      / NA

      / NA

      / NA

 NAP

Veuillez ajouter tout commentaire utile à l’interprétation des données ci-dessus :

56.          Nombre de chefs des ministères publics. Si la donnée n'est pas disponible, veuillez indiquer NA. Si la situation n'est pas applicable dans votre pays, veuillez indiquer NAP.

Total

Hommes

Femmes

Nombre total de chefs de ministères publics (1 + 2 + 3)

      / NA

      / NA

      / NA

 NAP

1. Nombre de chefs de ministères publics auprès de tribunaux de première instance

      / NA

      / NA

      / NA

 NAP

2. Nombre de chefs de ministères publics auprès des cours d'appel (2ème instance)

      / NA

      / NA

      / NA

 NAP

3. Nombre de chefs de ministères publics auprès des cours suprêmes

      / NA

      / NA

      / NA

 NAP

Veuillez ajouter tout commentaire utile pour l’interprétation des données ci-dessus :

57.          D’autres personnes ont-elles des fonctions comparables à celles des procureurs ?

                    Oui       Nombre (en équivalent temps plein)       / NA

                    Non

58.          Si oui, veuillez préciser leurs noms et fonctions :

59.          Si oui, est-ce que leur nombre est inclus dans le nombre de procureurs que vous avez indiqué à la question 55 ?

                    Oui

                    Non

59.1      Tous les Parquets disposent-ils de procureurs spécifiquement formés en matière de violence domestique et violence sexuelle ?

                    Oui

                    Non

60.          Nombre de personnels (non procureurs) rattachés au ministère public (si possible au 31 décembre 2012) (sans le nombre de personnels non juges, v. question 52)

(répondre en équivalent temps plein et pour les postes permanents effectivement pourvus)  

      / NA   dont       femmes

***

C.2       Vous pouvez indiquer ci-dessous :

-   tout commentaire utile à l’interprétation des données indiquées dans ce chapitre

-   les caractéristiques de votre système judiciaire et les réformes majeures mises en œuvre au cours des deux dernières années

Veuillez indiquer la source des réponses aux questions 55, 56 et 60

3.4 Gestion du budget du tribunal

61.          Quelles instances possèdent des compétences budgétaires au sein des tribunaux ?

Préparation du budget

Arbitrage et répartition du budget

Gestion quotidienne du budget

Evaluation et contrôle de l’utilisation du budget

Conseil d’administration 

Président du tribunal 

Directeur administratif du tribunal 

Greffier en chef 

Autre

Si "autre", veuillez préciser :

3.5 Utilisation des technologies dans les tribunaux

62.          Pour l’assistance directe au travail du juge/du greffier, quelles sont les possibilités offertes par le système informatique existant dans les juridictions ?

100% des tribunaux

≥ 50% des tribunaux

<50% des tribunaux

≤ 10 % des tribunaux

0 % des tribunaux

Traitement de texte

 

 

 

 

 

Base de données électronique pour la jurisprudence

 

 

 

 

 

Dossiers électroniques

 

 

 

 

 

E-mail

 

 

 

 

 

Connexion internet

 

 

 

 

 

63.          Pour l’administration et la gestion, quelles sont les possibilités offertes par le système informatique existant dans les juridictions ?

100% des tribunaux

≥ 50% des tribunaux

< 50% des tribunaux

≤ 10 % des tribunaux

0 % des tribunaux

Enregistrement des affaires

 

 

 

 

 

Système de gestion du tribunal

 

 

 

 

 

Système de gestion  financière

 

 

 

 

 

Vidéoconférence

 

 

 

 

 

64.          Pour la communication entre le tribunal et les parties, quelles sont les possibilités offertes par le système informatique existant dans les juridictions ?

100% des tribunaux

≥ 50% des tribunaux

≤ 50% des tribunaux

≤ 10 % des tribunaux

0 % des tribunaux

Formulaire électronique

 

 

 

 

 

Site internet

 

 

 

 

 

Suivi électronique des affaires

 

 

 

 

 

Registres électroniques

 

 

 

 

 

Recouvrement électronique d’une petite créance

 

 

 

 

 

Recouvrement électronique d’une créance non contestée

 

 

 

 

 

Dépôt d’un recours depuis un poste informatique

 

 

 

 

 

Vidéoconférence

 

 

 

 

 

Autres moyens de communication électronique

 

 

 

 

 

Si "autres moyens de communication électronique", veuillez préciser :

65.          L’utilisation de la vidéoconférence dans les tribunaux (détails de la question 63)

65.1      En matière pénale, les tribunaux et les parquets ont-ils recours à la vidéoconférence pour des auditions de prévenus, de témoins ou de victimes ?

 Oui     Non

65.2      Si oui, ces auditions par le juge / le procureur peuvent-elles avoir lieu dans les services de police ou/et les établissements pénitentiaires ?  Oui     Non

65.3      Existe-t-il une législation spécifique sur les conditions d’utilisation de la vidéoconférence par les tribunaux ou les parquets, en particulier pour préserver les droits de la défense ?  Oui     Non

65.4      La vidéoconférence est-elle utilisée en matière autre que pénale ?

 Oui     Non

Veuillez donner toute précision sur le cadre juridique et le développement de la vidéoconférence dans votre pays :

***

C.3       Vous pouvez indiquer ci-dessous :

-          tout commentaire utile à l’interprétation des données indiquées dans ce chapitre

-          les caractéristiques de votre système judiciaire et les réformes majeures mises en œuvre au cours des deux dernières années

3.6 Performance et évaluation

66.          Existe-t-il une institution centralisée responsable de la collecte de données statistiques concernant le fonctionnement des tribunaux et du système judiciaire ?

                    Oui

                    Non

Si oui, veuillez préciser le nom et les coordonnées de cette institution :

66.1      Est-ce que cette institution publie sur internet des statistiques sur le fonctionnement de chaque tribunal:

                    Oui

                    Non, seulement sur un site intranet

                    Non

67.          Les tribunaux individuels doivent-ils établir un rapport annuel d’activités (qui présente par exemple le nombre d’affaires traitées, d’affaires en instance, le nombre de juges et de personnels administratifs, les objectifs à atteindre et un bilan d’évaluation) ?

                    Oui

                    Non, seulement sur un site intranet

                    Non

68.          Existe-t-il dans les tribunaux un système de suivi régulier des activités des tribunaux concernant :

Le système de suivi des activités vise à contrôler l’activité quotidienne des tribunaux (en particulier la production des tribunaux) notamment au travers de collectes de données et d’analyses statistiques (v. aussi les questions 80 et 81).

 le nombre de nouvelles affaires ?

 le nombre de décisions rendues ?

 le nombre d’affaires faisant l’objet d’un renvoi ?

 la durée des procédures (délais) ?

 autre ?

Si "autre", veuillez préciser :

69.          Existe-t-il un système d’évaluation régulière de l’activité (en termes de performance et de rendement) de chaque tribunal ?

Le système d’évaluation concerne la performance des systèmes judiciaires, incluant une vision à plus long terme et utilisant des indicateurs et des objectifs. Cette évaluation peut avoir une nature plus qualitative (v. questions 69-77). Elle ne concerne pas l’évaluation globale du (bon) fonctionnement des tribunaux (v. question 82).

                    Oui. Si oui, à quelle fréquence ?

                    Non

Veuillez préciser :

70.          Concernant l’activité des tribunaux, avez-vous défini des indicateurs de performance et de qualité (si non, veuillez passer à la question 72) :

                    Oui

                    Non

71.          Veuillez préciser les 4 principaux indicateurs de performance et de qualité qui ont été définis :

 nouvelles affaires

 durée des procédures (délais)

 affaires terminées

 affaires pendantes et stocks d’affaires

 productivité des juges et des personnels des tribunaux

 pourcentage d’affaires traitées par un juge unique

 exécution des décisions pénales

 satisfaction du personnel des tribunaux

 satisfaction des usagers (au regard des services rendus par les tribunaux)

 qualités judiciaire et organisationnelle des tribunaux

 coûts des procédures judiciaires

 autre

Si "autre", veuillez préciser :

72.          Existe-t-il des objectifs quantitatifs de performance (par exemple un nombre d'affaires à traiter par mois) pour chaque juge ?

                    Oui

                    Non

73.          Veuillez préciser qui fixe les objectifs individuels des juges : (Question modifiée)

 Pouvoir exécutif (par exemple ministère de la Justice)

 Pouvoir législatif

Conseil supérieur de la Magistrature  Président de la juridiction

 Autre

Si "autre", veuillez préciser :

74.          Existe-t-il des objectifs de performance au niveau des tribunaux (si non, veuillez passer à la question 77) ?

        Oui

                    Non

75.          Veuillez préciser qui fixe les objectifs des tribunaux : (Question modifiée)

 Pouvoir exécutif (par exemple ministère de la Justice)

 Pouvoir législatif

 Conseil supérieur de la Magistrature

 Président de la juridiction

 Autre

Si "autre", veuillez préciser :

76.          Veuillez préciser les principaux objectifs appliqués aux tribunaux :

77.          Quelle est l’autorité chargée d’évaluer la performance des tribunaux (v. questions 69 à 76)(réponses multiples possible) :

 Conseil Supérieur de la Magistrature 

 Ministère de la Justice 

 Organe d’inspection 

 Cour Suprême 

 Organe d’audit extérieur 

 Autre

Si "autre", veuillez préciser :

78.          Existe-t-il des standards de qualité définis pour l’ensemble du système judiciaire (existe-t-il un système de qualité et/ou une politique de qualité de la justice) ?

        Oui

                    Non

Si oui, veuillez préciser :

79.          Existe-t-il des personnels spécialisés dans les tribunaux responsables de ces standards de qualité ?

        Oui

                    Non

80.          Existe-t-il une procédure d’évaluation permettant de mesurer le stock d’affaires en cours et de repérer les affaires non traitées dans un délai raisonnable :

en matière civile ?                   Oui  Non

en matière pénale ?                 Oui  Non

en matière administrative ?      Oui  Non

81.          Disposez-vous d’une procédure d’évaluation permettant de mesurer les temps morts durant les procédures judiciaires ?

        Oui

                    Non

Si oui, veuillez préciser :

82.          Existe-t-il un système d’évaluation globale du (bon) fonctionnement des tribunaux basé sur un plan d’évaluation (calendrier de visites) convenu a priori ?

Cette question ne concerne pas l’évaluation spécifique d'indicateurs de performance.

        Oui

                    Non

            Veuillez préciser la fréquence de l’évaluation :

83.          Existe-t-il une procédure régulière de suivi et d’évaluation de l’activité du ministère public ?

        Oui

                    Non

Si oui, veuillez préciser :

***

C.4       Vous pouvez indiquer ci-dessous :

-                      tout commentaire utile à l’interprétation des données indiquées dans ce chapitre

-                     les caractéristiques des systèmes de suivi et d’évaluation des tribunaux

4. Procès équitable

4.1 Principes

84.          Pourcentage de jugements par défaut de première instance en matière pénale (affaires dans lesquels le suspect n’est ni présent ni représenté par un avocat durant l’audience) ?

      / NA / NAP

85.          Existe-t-il une procédure permettant la récusation effective d’un juge si une partie estime qu’il n’est pas impartial ?

        Oui       Nombre de récusations qui ont abouti (en une année) :       / NA

                    Non

86.          Nombre d'affaires relatives à l'Article 6 de la Convention Européenne des Droits de l’Homme (durée et non-exécution) :

Affaires déclarées irrecevables par la Cour

Règlements amiables

Jugements constatant une violation

Jugements constatant une non violation

Procédures civiles - Article 6§1

(durée)

      / NA

      / NA

      / NA

      / NA

Procédures civiles - Article 6§1

(non exécution)

      / NA

      / NA

      / NA

      / NA

Procédures pénales - Article 6§1

(durée)

      / NA

      / NA

      / NA

      / NA

Veuillez préciser les sources :

***

D.1       Vous pouvez indiquer ci-dessous tout commentaire utile à l’interprétation des données indiquées dans ce chapitre

4.2 Durée des procédures

4.2.1 Généralités

87.          Existe-t-il des procédures spécifiques pour les affaires urgentes :

en matière civile ?                    Oui              Non

en matière pénale ?                 Oui              Non

en matière administrative ?      Oui              Non

 Il n'y a pas de procédure spécifique

Si oui, veuillez préciser :

88.          Existe-t-il des procédures simplifiées :

en matière civile (petits litiges) ?                     Oui              Non

en matière pénale (petites infractions) ?          Oui              Non

en matière administrative ?                             Oui              Non

 Il n'y a pas de procédure simplifiée

Si oui, veuillez préciser :

88.1.     Pour ces procédures simplifiées, les juges peuvent-ils rendre des jugements par oral, accompagné du dispositif écrit, et être dispensés de motivation écrite ?

        Oui

                    Non

89.          Les tribunaux et les avocats ont-ils la possibilité de conclure des accords sur les modalités de traitement des affaires (présentation des dossiers, fixation des délais accordés aux avocats pour soumettre leurs conclusions et des dates d’audience) ?

        Oui

                    Non

Si oui, veuillez préciser :

4.2.2 La gestion des flux d'affaires et la durée des procédures judiciaires

Les correspondants nationaux sont invités à faire particulièrement attention à la qualité des réponses aux questions 91 à 102 concernant la gestion des flux d'affaires et la durée des procédures judiciaires. La CEPEJ a convenu que les données correspondantes ne seront traitées et publiées que dans la mesure où un nombre significatif d'Etats membres – tenant compte des données présentées dans le précédent rapport – y aura répondu, permettant une comparaison utile entre les systèmes.

90.         

91.       Tribunaux de 1ère instance : nombre total d’affaires "autres que pénales" et affaires pénales

Nombre d’affaires "autres que pénales". Si la donnée n'est pas disponible, indiquer NA. Si la situation n'est pas applicable dans votre pays, indiquer NAP. (question modifiée)

Affaires pendantes au 1er janvier 2012

Nouvelles affaires

Affaires terminées

Affaires pendantes au 31 décembre 2012

Nombre total d’affaires "autres que pénales" (1 + 2 + 3 + 4 + 5 + 6 + 7)

     

NA / NAP

     

NA / NAP

     

NA / NAP

     

NA / NAP

1. Affaires civiles (et commerciales) contentieuses (si possible sans les affaires administratives, v. catégorie 6)

     

NA / NAP

     

NA / NAP

     

NA / NAP

     

NA / NAP

2. Affaires civiles (et commerciales) générales non contentieuses, par exemple des créances incontestées, de requêtes en changement de nom, etc. (si possible sans les affaires administratives ; sans les affaires relatives à l’exécution et/ou à un registre et/ou autres affaires, v. catégories 3-7)

     

NA / NAP

     

NA / NAP

     

NA / NAP

     

NA / NAP

3. Affaires non contentieuses relatives à l’exécution

     

NA / NAP

     

NA / NAP

     

NA / NAP

     

NA / NAP

4. Affaires non contentieuses relatives au registre foncier

     

NA / NAP

     

NA / NAP

     

NA / NAP

     

NA / NAP

5. Affaires non contentieuses relatives au registre du commerce

     

NA / NAP

     

NA / NAP

     

NA / NAP

     

NA / NAP

6. Affaires administratives

     

NA / NAP

     

NA / NAP

     

NA / NAP

     

NA / NAP

7. Autres affaires (par exemple affaires relatives au registre d’insolvabilité)

     

NA / NAP

     

NA / NAP

     

NA / NAP

     

NA / NAP

Note 1 : Les affaires mentionnées aux catégories 3 à 5 (exécution, registre foncier, registre du commerce) doivent être présentées séparément dans le tableau. Les affaires mentionnées à la catégorie 6 (affaires administratives) doivent également être mentionnées séparément pour les pays disposant de tribunaux spécialisés ou connaissant des procédures spécifiques de droit administratif ou qui sont autrement capables de distinguer les affaires administratives des affaires civiles.

Note 2 : Veuillez vérifier que les données fournies sont cohérentes (horizontalement et verticalement). La cohérence horizontale des données signifie que : "(affaires pendantes au 1er janvier 2012 + nouvelles affaires) – affaires terminées" doit correspondre au nombre d'affaires pendantes au 31 décembre 2012. La cohérence verticale des données signifie que la somme des catégories 1 à 7 doit correspondre au total des affaires « autres que pénales ».

92.          Si les tribunaux traitent des "affaires civiles (et commerciales) non contentieuses", veuillez indiquer les catégories incluses :

93.          Si "autres affaires", veuillez indiquer les catégories inclues :

94.          Nombre d’affaires pénales. Si la donnée n'est pas disponible, veuillez indiquer NA. Si la situation n'est pas applicable dans votre pays, veuillez indiquer NAP.

Affaires pendantes au 1er janvier 2012

Nouvelles affaires

Affaires terminées

Affaires pendantes au 31 décembre 2012

Nombre total d’affaires pénales (8+9)

     

NA / NAP

     

NA / NAP

     

NA / NAP

     

NA / NAP

8. Infractions graves

     

NA / NAP

     

NA / NAP

     

NA / NAP

     

NA / NAP

9. Petites infractions

     

NA / NAP

     

NA / NAP

     

NA / NAP

     

NA / NAP

Note : Veuillez vérifier que les données fournies sont cohérentes (horizontalement et verticalement). La cohérence horizontale des données signifie que : "(affaires pendantes au 1er janvier 2012 + nouvelles affaires) – affaires terminées" doit correspondre au nombre d'affaires pendantes au 31 décembre 2012. La cohérence verticale des données signifie que la somme des catégories 8 et 9 en matière pénale doit correspondre au nombre total d’affaires pénales.

95.          Pour faire la différence entre infractions mineures et infractions graves et assurer une cohérence des réponses entre les différents systèmes, la CEPEJ invite à classer comme infractions mineures toutes les infractions pour lesquelles une peine privative de liberté ne peut pas être prononcée. A contrario, devront être classées par les infractions sévères toutes les infractions passibles d’une peine privative de liberté (mise aux arrêts, emprisonnement). Si vous ne pouvez pas faire une telle distinction, veuillez indiquer les catégories d’affaires reportées dans la catégorie « infractions graves » et les affaires reportées dans la catégorie « infractions mineures »:

96.          Commentaires relatifs aux questions 90 à 95 (situation particulière dans votre pays par exemple réponses NA et le calcul du total d’affaires « autres que pénales », différence de la cohérence horizontale etc.)

97.          Tribunaux de 2ème instance (appel) : Nombre total d’affaires

Nombre d’affaires « autres que pénales »

Si la donnée n'est pas disponible, veuillez indiquer NA. Si la situation n'est pas applicable dans votre pays, veuillez indiquer NAP.

Affaires pendantes au 1er janvier 2012

Nouvelles affaires

Affaires terminées

Affaires pendantes au 31 décembre 2012

Nombre total d’affaires "autres que pénales" (1 + 2 + 3 + 4 + 5 + 6 + 7)

     

NA / NAP

     

NA / NAP

     

NA / NAP

     

NA / NAP

1. Affaires civiles (et commerciales) contentieuses (si possible sans les affaires administratives, v. catégorie 6)

     

NA / NAP

     

NA / NAP

     

NA / NAP

     

NA / NAP

2. Affaires civiles (et commerciales) générales non contentieuses, par exemple des créances incontestées, de requêtes en changement de nom, etc. (si possible sans les affaires administratives ; sans les affaires relatives à l’exécution et/ou à un registre et/ou autres affaires, v. catégories 3-7)

     

NA / NAP

     

NA / NAP

     

NA / NAP

     

NA / NAP

3. Affaires non contentieuses relatives à l’exécution

     

NA / NAP

     

NA / NAP

     

NA / NAP

     

NA / NAP

4. Affaires non contentieuses relatives au registre foncier

     

NA / NAP

     

NA / NAP

     

NA / NAP

     

NA / NAP

5. Affaires non contentieuses relatives au registre du commerce

     

NA / NAP

     

NA / NAP

     

NA / NAP

     

NA / NAP

6. Affaires administratives

     

NA / NAP

     

NA / NAP

     

NA / NAP

     

NA / NAP

7. Autres affaires (par exemple affaires relatives au registre d’insolvabilité)

     

NA / NAP

     

NA / NAP

     

NA / NAP

     

NA / NAP

98.          Nombre d’affaires pénales. Si la donnée n'est pas disponible, veuillez indiquer NA. Si la situation n'est pas applicable dans votre pays, veuillez indiquer NAP.

Affaires pendantes au 1er janvier 2012

Nouvelles affaires

Affaires terminées

Affaires pendantes au 31 décembre 2012

Nombre total d’affaires pénales (8+9)

     

NA / NAP

     

NA / NAP

     

NA / NAP

     

NA / NAP

8. Infractions graves

     

NA / NAP

     

NA / NAP

     

NA / NAP

     

NA / NAP

9. Petites infractions

     

NA / NAP

     

NA / NAP

     

NA / NAP

     

NA / NAP

Commentaires :

99.          Cours suprêmes : Nombre total d’affaires

Nombre d’affaires « autres que pénales »

Si la donnée n'est pas disponible, veuillez indiquer NA. Si la situation n'est pas applicable dans votre pays, veuillez indiquer NAP.

Affaires pendantes au 1er janvier 2012

Nouvelles affaires

Affaires terminées

Affaires pendantes au 31 décembre 2012

Nombre total d’affaires "autres que pénales" (1 + 2 + 3 + 4 + 5 + 6 + 7)

     

NA / NAP

     

NA / NAP

     

NA / NAP

     

NA / NAP

1. Affaires civiles (et commerciales) générales contentieuses (si possible sans les affaires administratives, v. catégorie 6)

     

NA / NAP

     

NA / NAP

     

NA / NAP

     

NA / NAP

2. Affaires civiles (et commerciales) non contentieuses, par exemple des créances incontestées, de requêtes en changement de nom, etc. (si possible sans les affaires administratives ; sans les affaires relatives à l’exécution et/ou à un registre et/ou autres affaires, v. catégories 3-7)

     

NA / NAP

     

NA / NAP

     

NA / NAP

     

NA / NAP

3. Affaires non contentieuses relatives à l’exécution

     

NA / NAP

     

NA / NAP

     

NA / NAP

     

NA / NAP

4. Affaires non contentieuses relatives au registre foncier

     

NA / NAP

     

NA / NAP

     

NA / NAP

     

NA / NAP

5. Affaires non contentieuses relatives au registre du commerce

     

NA / NAP

     

NA / NAP

     

NA / NAP

     

NA / NAP

6. Affaires administratives

     

NA / NAP

     

NA / NAP

     

NA / NAP

     

NA / NAP

7. Autres affaires (par exemple affaires relatives au registre d’insolvabilité)

     

NA / NAP

     

NA / NAP

     

NA / NAP

     

NA / NAP

99.1      Existe-t-il une procédure d'irrecevabilité manifeste au niveau de la Cour suprême

        Oui. Si oui veuillez indiquer le nombre d’affaires classées par cette procédure ?

                    Non

100.        Nombre d’affaires pénales. Si la donnée n'est pas disponible, veuillez indiquer NA. Si la situation n'est pas applicable dans votre pays, veuillez indiquer NAP.

Affaires pendantes au 1er janvier 2012

Nouvelles affaires

Affaires terminées

Affaires pendantes au 31 décembre 2012

Nombre total d’affaires pénales (8+9)

     

NA / NAP

     

NA / NAP

     

NA / NAP

     

NA / NAP

8. Infractions graves

     

NA / NAP

     

NA / NAP

     

NA / NAP

     

NA / NAP

9. Petites infractions

     

NA / NAP

     

NA / NAP

     

NA / NAP

     

NA / NAP

Commentaires :

101.        Nombre d’affaires de divorces contentieux, licenciements, faillite, vols avec violence et homicides volontaires reçues et traitées par les tribunaux de 1ère instance. Si la donnée n'est pas disponible, veuillez indiquer NA. Si la situation n'est pas applicable dans votre pays, veuillez indiquer NAP.

Affaires pendantes au 1er janvier 2012

Affaires nouvelles

Affaires terminées

Affaires pendantes au 31 décembre 2012

Divorces contentieux

     

NA / NAP

     

NA / NAP

     

NA / NAP

     

NA / NAP

Licenciements

     

NA / NAP

     

NA / NAP

     

NA / NAP

     

NA / NAP

Faillite

NA / NAP

NA / NAP

NA / NAP

NA / NAP

Vols avec violence

     

NA / NAP

     

NA / NAP

     

NA / NAP

     

NA / NAP

Homicides volontaires

     

NA / NAP

     

NA / NAP

     

NA / NAP

     

NA / NAP

102.        Durée moyenne des procédures, en jours (à partir de la date de saisine du tribunal). Si la donnée n'est pas disponible, veuillez indiquer NA. Si la situation n'est pas applicable dans votre pays, veuillez indiquer NAP.

 

La durée moyenne des procédures est calculée à partir de l'introduction du recours jusqu'au prononcé du jugement, sans tenir compte de la phase d'exécution.

% des décisions ayant fait l’objet d’un appel

% d’affaires pendantes de plus de 3 ans

Durée moyenne en 1ère instance

(en jours)

Durée moyenne en 2ème instance

(en jours)

Durée moyenne en 3ème instance

(en jours)

Durée moyenne de la procédure complète (en jours)

Divorces contentieux

     

NA / NAP

     

NA / NAP

     

NA / NAP

     

NA / NAP

     

NA / NAP

     

NA / NAP

Licenciements

     

NA / NAP

     

NA / NAP

     

NA / NAP

     

NA / NAP

     

NA / NAP

     

NA / NAP

Faillite

NA / NAP

NA / NAP

NA / NAP

NA / NAP

NA / NAP

NA / NAP

Vols avec violence

     

NA / NAP

     

NA / NAP

     

NA / NAP

     

NA / NAP

     

NA / NAP

     

NA / NAP

Homicides volontaires

     

NA / NAP

     

NA / NAP

     

NA / NAP

     

NA / NAP

     

NA / NAP

     

NA / NAP

103.        Le cas échéant, veuillez préciser les procédures propres au divorce (contentieux et non contentieux) :

104.        Comment est calculée la durée moyenne des procédures pour les cinq catégories d’affaires ? Veuillez décrire la méthode de calcul.

105.        Veuillez décrire le rôle et les attributions du procureur dans la procédure pénale (plusieurs choix possibles) :

 diriger ou superviser l’enquête policière

 mener des enquêtes

 quand cela est nécessaire, saisir le juge pour qu’il ordonne des mesures d’enquêtes

 porter une accusation

 soumettre l’affaire au tribunal

 proposer une peine au juge

 faire appel

 superviser la procédure d’exécution

 classer l’affaire sans suite, sans avoir besoin d’obtenir une décision d’un juge (observer la cohérence avec la question 36 !)

 clore l’affaire par une sanction ou une mesure imposée ou négociée sans décision d’un juge

 autres attributions significatives

Si "autres attributions significatives", veuillez préciser :

106.        Le procureur a-t-il également un rôle dans les affaires civiles et/ou administratives ?

        Oui

                    Non

Si oui, veuillez préciser :

106.1    Le procureur a-t-il également un rôle dans les procédures de faillite ?

        Oui

                    Non

Si oui, veuillez préciser :

107.        La gestion des affaires par le procureur

Nombre total des affaires pénales en 1ère instance 

Si la donnée n'est pas disponible, veuillez indiquer NA. Si la situation n'est pas applicable dans votre pays, veuillez indiquer NAP.

Reçues par le procureur

Classées sans suite par le procureur (v. 108 ci-dessous)

Terminées par une sanction ou par une mesure imposée ou négociée par le procureur

Portées par le procureur devant les tribunaux

Nombre total d’affaires pénales en 1ère instance

     

NA / NAP

     

NA / NAP

     

NA / NAP

     

NA / NAP

107.1    Parmi les affaires portées par le procureur devant les tribunaux, combien le sont par le biais de la procédure du plaider coupable ?

Si possible, veuillez distinguer le nombre de procédures de plaider coupable :

-                     Avant que l’affaire ne soit portée devant les tribunaux :

-                     Pendant la procédure judiciaire :

108.        Total des affaires classées sans suite par le procureur. Si la donnée n'est pas disponible, veuillez indiquer NA. Si la situation n'est pas applicable dans votre pays, veuillez indiquer NAP.

Total des affaires classées sans suite par le procureur (1 + 2 + 3)

     

NA / NAP

1. Classées sans suite par le procureur parce que l’auteur de l’infraction n’a pas pu être identifié

     

NA / NAP

2. Classées sans suite par le procureur en raison d'une impossibilité de fait ou de droit

     

NA / NAP

3. Classées sans suite par le procureur pour raison d’opportunité

     

NA / NAP

109.        Est-ce que ces données incluent le contentieux routier ?

        Oui

                    Non

***

D.2       Vous pouvez indiquer ci-dessous :

-          tout commentaire utile à l’interprétation des données indiquées dans ce chapitre

-          les caractéristiques de votre système concernant la durée des procédures et les réformes majeures mises en œuvre au cours des deux dernières années

Veuillez indiquer les sources pour les réponses aux questions 91, 94, 97, 98, 99, 100, 101, 102, 107 et 108.

5. Carrière des juges et procureurs

5.1 Recrutement et promotion

110.        Comment les juges sont-ils recrutés ?

principalement par concours (par exemple après un diplôme universitaire en droit)

principalement par une procédure de recrutement spécifique pour des professionnels du droit ayant une longue expérience professionnelle dans le domaine juridique (par exemple des avocats)

une combinaison des deux (concours et expérience professionnelle)

autres

Si "autres", veuillez préciser :

110.1    Existe-t-il des dispositions particulières pour faciliter la parité hommes – femmes dans le cadre des procédures de recrutement des juges?

        Oui

                    Non

Si "oui", veuillez préciser :

111.        Autorité(s) responsable(s)

Les juges sont-ils recrutés et nommés, initialement, en début de carrière, par :

Cette question ne concerne que l’autorité qui est responsable de la décision de recrutement (elle ne touche pas l’autorité formellement responsable de la nomination si elle est différente de la première).

 une instance composée seulement de juges ?

 une instance composée seulement de non juges

 une instance composée de juges et de non juges ?         

Veuillez indiquer le nom de l’autorité responsable de la procédure globale de recrutement et de nomination des juges. S’il existe plusieurs autorités impliquées, veuillez décrire leurs rôles respectifs :

112.        La même instance est-elle compétente pour la promotion des juges ?

        Oui

                    Non

            Si non, quelle instance est compétente pour la promotion des juges ?

112.1    Existe-t-il des dispositions particulières pour faciliter la parité hommes – femmes dans le cadre des procédures de promotion des juges?

        Oui

                    Non

Si "oui", veuillez préciser :

113.        Quels critères et procédures sont utilisés pour promouvoir les juges ? Veuillez préciser :

114.        Existe-t-il un système d’évaluation individuelle qualitative de l'activité professionnelle du juge ?

        Oui. Si oui, veuillez indiquer la fréquence.

                    Non

115.        Le statut du ministère public est-il:

 indépendant?

 sous l'autorité du ministre de la Justice?

 autre?

            Veuillez préciser

116.        Comment sont recrutés les procureurs ?

 principalement par concours (par exemple après un diplôme universitaire en droit)

 principalement par une procédure de recrutement spécifique pour des professionnels du droit ayant une longue expérience juridique (par exemple des avocats)

 une combinaison des deux (concours et expérience professionnelle)

 autres

Si "autres", veuillez préciser :

117.        Autorité(s) responsable(s)

Les procureurs sont-ils recrutés et nommés, initialement, en début de carrière, par :

Cette question ne concerne que l’autorité qui est responsable de la décision de recrutement (elle ne touche pas l’autorité formellement responsable de la nomination si elle est différente de la première).

 une instance composée seulement de procureurs ?

 une instance composée seulement de non procureurs

 une instance composée de procureurs et de non procureurs ?    

Veuillez indiquer le nom de l’autorité responsable de la procédure globale de recrutement et de nomination des procureurs. S’il y plusieurs autorités impliquées, veuillez décrire leurs rôles respectifs :

117.1    Existe-t-il des dispositions particulières pour faciliter la parité hommes – femmes dans le cadre des procédures de recrutement des procureurs?

        Oui

                    Non

Si "oui", veuillez préciser :

118.        La même instance est-elle compétente pour la promotion des procureurs ?

        Oui

                    Non

Si non, quelle instance est compétente pour la promotion des procureurs ?

119.        Quels critères et procédures sont utilisés pour promouvoir les procureurs ? Veuillez préciser.

119.1    Existe-t-il des dispositions particulières pour faciliter la parité hommes – femmes dans le cadre des procédures de promotion des procureurs?

        Oui

                    Non

Si "oui", veuillez préciser :

120.        Existe-t-il un système d’évaluation individuelle qualitative de l'activité professionnelle du procureur ?

        Oui

                    Non

121.        Le mandat des juges est-il à durée indéterminée (à savoir "à vie" = jusqu’à l’âge officiel de la retraite) ?

        Oui. Si oui, veuillez indiquer l’âge de la mise ne retraite obligatoire

                    Non

Si oui, existe-t-il des exceptions (ex: la révocation comme sanction disciplinaire) ? Veuillez préciser :

121.1    Un juge peut-il être transféré sans son consentement :

 Pour des raisons disciplinaires

 Pour des raisons organisationnelles

 Pour d’autres raisons. Veuillez préciser les modalités et garanties

122.        Une période probatoire est-elle instaurée pour les juges (par exemple avant être nommé à vie) ? Si oui, quelle en est la durée ? Si la situation n'est pas applicable dans votre pays, veuillez indiquer NAP.

        Oui       Durée de la période probatoire (en années) :        

        Non

        NAP

123.        Le mandat des procureurs est-il à durée indéterminée (à savoir « à vie » = jusqu’à l’âge officiel de la retraite) ?

        Oui

                    Non

Si oui, existe-t-il des exceptions (la révocation comme sanction disciplinaire) ? Veuillez préciser :

124.        Une période probatoire est-elle instaurée pour les procureurs ? Si oui, quelle en est la durée ? Si la situation n'est pas applicable dans votre pays, veuillez indiquer NAP.

NA / NAP

        Oui       Durée de la période probatoire (en années) :      

        Non

125.        Si le mandat n’est pas à durée indéterminée pour les juges (v. question 121), quelle est la durée du mandat (en années)? Est-il renouvelable ?

NA / NAP

Pour les juges :

Durée du mandat (en années)                                Renouvelable?   Oui   Non

126.        Si le mandat n’est pas à durée indéterminée pour les procureurs (v. question 123), quelle est la durée du mandat (en années)? Est-il renouvelable ?

NA / NAP

Pour les procureurs :

Durée du mandat (en années)                                Renouvelable?   Oui   Non

***

E.1       Vous pouvez indiquer ci-dessous :

·         tout commentaire utile à l’interprétation des données indiquées dans ce chapitre

·         les caractéristiques de votre système de sélection et de nomination des juges et des procureurs et les réformes majeures mises en œuvre au cours des deux dernières années

5.2 Formation

127.        Formation des juges

Obligatoire

Facultative

Pas de formation proposée

Formation initiale (par exemple fréquentation d’une école de la magistrature, stage dans un tribunal)

Formation continue générale

Formation continue pour des fonctions spécialisées (ex. juge pour les affaires économiques ou administratives)

Formation continue pour des fonctions spécifiques de gestion (ex. présidence d’un tribunal)

Formation continue pour l’utilisation des outils informatiques au sein des tribunaux

128.        Fréquence de la formation continue des juges

Annuelle/Régulière (par exemple tous les 3 mois

  Occasionnelle (quelque fois)

Pas de formation proposée

Formation continue générale

 

 

 

Formation continue pour des fonctions spécialisées (ex. juge pour les affaires économiques ou administratives)

 

 

 

Formation continue pour des fonctions spécifiques de gestion (ex. présidence d’un tribunal)

 

 

 

Formation continue pour l’utilisation des outils informatiques au sein des tribunaux

 

 

 

129.     Formation des procureurs

Obligatoire

Facultative

Pas de formation proposée

Formation initiale

Formation continue générale

Formation continue pour des fonctions spécialisées (ex. procureur spécialisé en crime organisé)

Formation continue pour des fonctions spécifiques de gestion (ex. Procureur Général, administrateur)

Formation continue pour l’utilisation des outils informatiques au sein des tribunaux

130.        Fréquence de la formation continue des procureurs

Annuelle/Régulière (par exemple tous les 3 mois)/Occasionnelle (quelque fois) / Pas de formation proposée

Formation continue générale

 Annuelle/Régulière

  Occasionnelle (quelque fois)

  Pas de formation proposée

Formation continue pour des fonctions spécialisées (ex. procureur spécialisé en crime organisé)

 Annuelle/Régulière

  Occasionnelle (quelque fois)

  Pas de formation proposée

Formation continue pour des fonctions spécifiques de gestion (ex. Procureur Général, administrateur)

 Annuelle/Régulière

  Occasionnelle (quelque fois)

  Pas de formation proposée

Formation continue pour l’utilisation des outils informatiques au sein des tribunaux

 Annuelle/Régulière

  Occasionnelle (quelque fois)

  Pas de formation proposée

131.        Disposez-vous d'(une) institution(s) publique(s) chargée(s) de la formation des juges et des procureurs? Si oui, quel est le budget de cette (ces) institution(s)?

Formation initiale seulement

Formation continue seulement

Formation initiale et continue

Budget 2012 de l'institution, en €

Une institution pour les juges

            NA /  NAP

Une institution pour les procureurs

            NA /  NAP

Une institution commune pour juges et procureurs

            NA /  NAP

Si vos institutions de formation judiciaire ne répondent pas à ces critères, veuillez préciser :

131.1    S’il n’y a pas de formation initiale des juges et/ou des procureurs dans de telles institutions, pouvez-vous brièvement préciser comment ces juges et/ou procureurs sont recrutés et formés ?

***

E.2       Vous pouvez indiquer ci-dessous :

·         tout commentaire utile à l’interprétation des données indiquées dans ce chapitre

·         des commentaires sur l’attention portée dans les curricula à la Convention européenne des Droits de l’Homme et à la jurisprudence de la Cour

·         les caractéristiques de votre système de formation des juges et des procureurs et les réformes majeures mises en œuvre au cours des deux dernières années

5.3 Exercice de la profession

132.        Salaires des juges et des procureurs :

Salaire annuel brut, en €, au 31 décembre 2012

Salaire annuel net, en €, au 31 décembre 2012

Juge professionnel de 1ère instance au début de sa carrière

           

           

Juge de la Cour suprême ou de la dernière instance de recours (veuillez indiquer le salaire moyen d’un juge de ce niveau, non pas le salaire du président de la cour)

           

           

Procureur au début de sa carrière

           

           

Procureur auprès de la Cour suprême ou de la dernière instance de recours (veuillez indiquer le salaire moyen d’un procureur de ce niveau, non pas le salaire du Procureur Général).

           

           

Commentaires et sources :

133.        Les juges et les procureurs bénéficient-ils des avantages complémentaires suivants ?

Juges

Procureurs

Imposition réduite

 Oui  Non

 Oui  Non

Retraite spécifique

 Oui  Non

 Oui  Non

Logement de fonction

 Oui  Non

 Oui  Non

Autre avantage financier

 Oui  Non

 Oui  Non

134.        Si "autre avantage financier", veuillez préciser :

135.        Un juge peut-il cumuler son travail avec les autres fonctions suivantes ?

Rémunéré

Non rémunéré

Enseignement

 Oui  Non

 Oui  Non

Recherche et publication

 Oui  Non

 Oui  Non

Arbitrage

 Oui  Non

 Oui  Non

Consultant

 Oui  Non

 Oui  Non

Fonction culturelle

 Oui  Non

 Oui  Non

Fonction politique

 Oui  Non

 Oui  Non

Autre fonction

 Oui  Non

 Oui  Non

136.        Si des règles existent dans votre pays (par exemple, une autorisation est exigée pour exercer une fonction), veuillez les préciser. Si « autre fonction », veuillez préciser :

137.        Un procureur peut-il cumuler son travail avec les autres fonctions suivantes ?

Rémunéré

Non rémunéré

Enseignement

 Oui  Non

 Oui  Non

Recherche et publication

 Oui  Non

 Oui  Non

Arbitrage

 Oui  Non

 Oui  Non

Consultant

 Oui  Non

 Oui  Non

Fonction culturelle

 Oui  Non

 Oui  Non

Fonction politique

 Oui  Non

 Oui  Non

Autre fonction

 Oui  Non

 Oui  Non

138.        Précisions s’il existe des règles particulières (par exemple autorisation nécessaire pour exercer tout ou partie de ces activités). Si « autre fonction », veuillez préciser :

139.        Prime de productivité : les juges ont-ils droit à des primes en fonction du respect d’objectifs quantitatifs de production de décisions (par exemple nombre de jugements rendus pour une période donnée) ?

        Oui

                    Non

Si oui, veuillez préciser les conditions et éventuellement les montants:

***

5.4 Procédures disciplinaires

140.        Qui peut engager des procédures disciplinaires contre les juges (choix multiples possibles) ?

 Citoyens

 Tribunal concerné ou supérieur hiérarchique

 Cour suprême

 Conseil Supérieur de la Magistrature

 Tribunal ou autorité disciplinaire

 Médiateur

 Parlement

 Pouvoir exécutif

 Autre 

 Ceci n'est pas possible

Si "pouvoir exécutif" ou/et "autre", veuillez préciser :

141.        Qui peut engager des procédures disciplinaires contre les procureurs (choix multiples possibles) :

 Citoyens

 Chef de l’unité organisationnelle ou supérieur hiérarchique

 Procureur Général/Procureur d’Etat

 Conseil Supérieur de la Magistrature

 Tribunal ou autorité disciplinaire

 Médiateur

 Organisme professionnel

 Pouvoir exécutif

 Autre ?

 Ceci n'est pas possible

Si "pouvoir exécutif" ou/et "autre", veuillez préciser :

142.        Quelle autorité détient le pouvoir disciplinaire à l’encontre des juges ? (plusieurs options possibles)

 Tribunal

 Cour suprême

 Conseil Supérieur de la Magistrature

 Tribunal ou autorité disciplinaire

 Médiateur

 Parlement

 Pouvoir exécutif

 Autre ?

Si "pouvoir exécutif" ou/et "autre", veuillez préciser :

143.        Quelle autorité détient le pouvoir disciplinaire à l’encontre des procureurs ? (plusieurs options possibles)

 Cour suprême

 Chef de l’unité organisationnelle ou supérieur hiérarchique

 Procureur Général/Procureur d’Etat

 Conseil Supérieur de la Magistrature

 Tribunal ou autorité disciplinaire

 Médiateur

 Organisme professionnel

 Pouvoir exécutif

 Autre ?

Si "pouvoir exécutif" ou/et "autre", veuillez préciser :

144.        Nombre de procédures disciplinaires intentées à l’encontre des juges et des procureurs. Si la donnée n'est pas disponible, veuillez indiquer NA. Si la situation n'est pas applicable dans votre pays, veuillez indiquer NAP.

Si la procédure disciplinaire est intentée sur la base de plusieurs manquements, veuillez ne compter ces procédures qu’une seule fois, pour le manquement principal.

Juges

Procureurs

Nombre total (1+2+3+4)

      / NA / NAP

      / NA / NAP

1. Faute déontologique

      / NA / NAP

      / NA / NAP

2. Insuffisance professionnelle

      / NA / NAP

      / NA / NAP

3. Délit pénal

      / NA / NAP

      / NA / NAP

4. Autre

      / NA / NAP

      / NA / NAP

Si "autre", veuillez préciser.

145.        Nombre desanctions prononcées en 2012 à l’encontre des juges et des procureurs. Si la donnée n'est pas disponible, veuillez indiquer NA. Si la situation n'est pas applicable dans votre pays, veuillez indiquer NAP.

Juges

Procureurs

Nombre total (total 1 à 9)

      / NA / NAP

      / NA / NAP

1. Réprimande

      / NA / NAP

      / NA / NAP

2. Suspension

      / NA / NAP

      / NA / NAP

3. Révocation

      / NA / NAP

      / NA / NAP

4. Amende

      / NA / NAP

      / NA / NAP

5. Diminution de salaire temporaire

      / NA / NAP

      / NA / NAP

6. Rétrogradation de poste

      / NA / NAP

      / NA / NAP

7. Mutation géographique dans un autre tribunal

      / NA / NAP

      / NA / NAP

8. Démission

      / NA / NAP

      / NA / NAP

9. Autre

      / NA / NAP

      / NA / NAP

Si « autre », veuillez préciser. S’il existe une disparité entre le nombre de procédures disciplinaires intentées et le nombre de sanctions prononcées, veuillez préciser les raisons.

***

E.3       Vous pouvez indiquer ci-dessous :

·               tout commentaire utile à l’interprétation des données indiquées dans ce chapitre

·               les caractéristiques de votre système de procédures disciplinaires pour les juges et les procureurs et les réformes majeures mises en œuvre au cours des deux dernières années

Veuillez indiquer les sources aux questions 144 et 145

6. Avocats

6.1 Statut de la profession et formation

146.        Nombre d’avocats exerçant dans votre pays.

      / NA / NAP

147.        Ce nombre inclut-il la catégorie « conseiller juridique » (« solicitor/in-house counsellor ») qui ne peut pas représenter en justice ?

        Oui

                    Non

148.        Nombre de conseillers juridiques qui ne peuvent pas représenter en justice

      / NA / NAP

149.        Les avocats ont-ils le monopole de la représentation en justice ? (plusieurs options sont possibles) pour les :

 Affaires civiles ?                               Oui               Non

 Affaires pénales – Défendeur ?        Oui               Non

 Affaires pénales – Victime ?                         Oui               Non

 Affaires administratives ?                 Oui               Non

 Il n'y a pas de monopole

En cas d’absence de monopole, veuillez préciser les organismes ou personnes pouvant représenter les clients devant un tribunal (par exemple une ONG, un membre de la famille, un syndicat, etc.…) et pour quelles affaires :

150.        La profession d’avocat est-elle organisée à travers (plusieurs réponses possibles)

 un barreau national ?

 un barreau régional ?

 un barreau local ?

151.        Existe-t-il une formation initiale ou un examen spécifique pour accéder à la profession d’avocat ?

        Oui

                    Non

Si non, veuillez indiquer s’il existe d’autres exigences spécifiques en matière de diplôme ou de niveau universitaire :

152.        Existe-t-il un système de formation continue générale obligatoire pour les avocats ?

        Oui

                    Non

153.        La spécialisation dans certains domaines est-elle liée à certaines formations, à un certain niveau de compétence, à un certain diplôme ou à certaines autorisations ?

        Oui

                    Non

Si oui, veuillez préciser :

***

F.1       Veuillez indiquer les sources aux questions 146 et 148 :

Commentaires utiles à l’interprétation des données indiquées dans ce chapitre :

6.2 Exercice de la profession

154.        Pour le justiciable, existe-t-il une transparence sur les honoraires prévisibles des avocats (à savoir, est-ce que les usagers peuvent aisément obtenir des informations préalables sur le montant des honoraires prévisibles, sont-ils transparents et loyaux) ?

        Oui

                    Non

155.        Les honoraires des avocats sont-ils librement négociés ?

        Oui

                    Non

156.        La loi ou les règlements du Barreau contiennent-ils des règles sur les honoraires des avocats (même s’ils sont librement négociés) ?

 Oui, la loi contient des règles

 Oui, les règlements du Barreau contiennent des règles

 Non, ni la loi ni les dispositions du Barreau ne contiennent de règles

***

F.2       Commentaires utiles à l’interprétation des données indiquées dans ce chapitre :

6.3 Standards de qualité et procédures disciplinaires

157.        Des normes de qualité ont-elles été formulées pour les avocats ?

        Oui

                    Non

            Si oui, quels sont les critères de qualité utilisés?

158.        Si oui, qui est responsable d‘établir ces normes de qualité :

 le Barreau ?

 le législateur ?

 autre ?

Si "autre", veuillez préciser :

159.        Existe-t-il une possibilité de déposer une plainte concernant :

 la prestation de l’avocat ?

 le montant des honoraires ?

Veuillez préciser :

160.        Quelle est l’autorité compétente pour traiter des procédures disciplinaires ?

 Le juge

 Le ministère de la Justice

 Une instance professionnelle

 Autre

Si "autre", veuillez préciser :

161.        Procédures disciplinaires initiées à l’encontre des avocats. Si la donnée n'est pas disponible, veuillez indiquer NA. Si la situation n'est pas applicable dans votre pays, veuillez indiquer NAP. Si « autre », veuillez spécifier dans la boîte "commentaire" ci-dessous.

Si la procédure disciplinaire est intentée sur la base de plusieurs manquements, veuillez ne compter ces procédures qu’une seule fois, pour le manquement principal.

Nombre total de procédures disciplinaires initiées (1 + 2 + 3 + 4)

      / NA / NAP

1. Faute déontologique

      / NA / NAP

2. Insuffisance professionnelle

      / NA / NAP

3. Délit pénal

      / NA / NAP

4. Autre

      / NA / NAP

Si « autre », veuillez spécifier :

162.        Sanctions prononcées à l’encontre des avocats. Si la donnée n'est pas disponible, veuillez indiquer NA. Si la situation n'est pas applicable dans votre pays, veuillez indiquer NAP.

Nombre total des sanctions (1 + 2 + 3 + 4 + 5)

      / NA / NAP

1. Réprimande

      / NA / NAP

2. Suspension

      / NA / NAP

3. Révocation

      / NA / NAP

4. Amende

      / NA / NAP

5. Autre (par exemple exclusion du barreau)

      / NA / NAP

Si "autre", veuillez spécifier. S’il existe une disparité entre le nombre de procédures disciplinaires initiées et le nombre de sanctions, veuillez indiquer les raisons :

***

F.3       Commentaires utiles à l’interprétation des données indiquées dans ce chapitre

7. Mesures alternatives au règlement des litiges

163.        Existe-t-il des procédures de médiations judiciaires dans le système judiciaire ? Si non, veuillez aller à la question 168.

Médiation judiciaire : dans ce type de médiation, il y a toujours l’intervention d'un juge ou d’un procureur qui facilite, conseille, décide ou/et approuve la procédure. Par exemple, dans des litiges civils ou des cas de divorce, les juges peuvent diriger les parties vers un médiateur s’ils estiment que des résultats plus satisfaisants peuvent être obtenus pour les deux parties. En matière pénale, le procureur peut se proposer en tant que médiateur entre un délinquant et une victime (par exemple pour établir un accord d'indemnisation).

        Oui

                    Non

163.1    Dans certains domaines, le système judiciaire prévoit-il des procédures de médiation obligatoire?

 avant la procédure devant le tribunal                      Oui  Non

 ordonnée par le juge dans le cadre d’une procédure contentieuse en cours                                                                                 Oui              Non

S’il existe des procédures de médiation obligatoire, veuillez préciser quelles sont les domaines concernés:

164.        Veuillez préciser, par type d’affaires, l’organisation de la médiation judiciaire :

Médiation annexée au tribunal

Médiateur privé

Instance publique (autre que le tribunal)

Juge

Procureur

Affaires civiles et commerciales

Affaires familiales (ex. divorce)

Affaires administratives

Licenciements

Affaires pénales

165.        Est-il possible de bénéficier de l’aide judicaire lors des procédures de médiation?

        Oui

                    Non

Si oui, veuillez préciser :

166.        Nombre de médiateurs accrédités ou enregistrés qui exercent la médiation judiciaire :

      / NA / NAP

167.        Nombre total de procédures de médiation judiciaire

Nombre total (1 + 2 + 3 + 4 + 5)                                                    / NA / NAP

1.     les affaires civiles                                                                   / NA / NAP

2.     les affaires familiales                                                              / NA / NAP

3.     les affaires administratives                                                     / NA / NAP

4.     les affaires de licenciements                                                  / NA / NAP

5.     les affaires pénales                                                                 / NA / NAP

Veuillez indiquer la source :

168.        Votre système judiciaire connaît-il les formes d'ADR suivantes :

la médiation autre que la médiation judiciaire ?                      Oui   Non

l’arbitrage ?                                                                            Oui   Non

la conciliation ?                                                                      Oui   Non

d’autres mesures alternatives au règlement des litiges ?        Oui   Non

Si "autres mesures", veuillez spécifier :

***

G.1       Vous pouvez indiquer ci-dessous :

1.     tout commentaire utile à l’interprétation des données indiquées dans ce chapitre

2.     les caractéristiques de votre système de mesures alternatives au règlement des litiges et les réformes majeures mises en œuvre au cours des deux dernières années

Veuillez indiquer les sources des réponses à la question 166

8. Exécution des décisions de justice

8.1 Exécution des décisions civiles

8.1.1 Fonctionnement

169.        Existe-t-il dans votre système judiciaire des agents d’exécution ?

 Oui               Non

170.        Nombre d’agents d’exécution

      / NA / NAP

171.        Les agents d’exécution sont-ils (plusieurs choix possibles) :

  des juges ?

  des huissiers de justice exerçant en profession libérale réglementée par les autorités publiques ?

  des huissiers de justice attachés à une institution publique ?

  d’autres agents d’exécutions ?

Veuillez préciser leur statut et leurs compétences (pouvoirs) :

172.        Existe-t-il une formation initiale ou un examen spécifique pour accéder à la profession d’agent d’exécution ?

 Oui               Non

173.        La profession d’agent d’exécution est-elle organisée par :

 une instance nationale ?

 une instance régionale ?

 une instance locale ?

 NAP (la profession n'est pas organisée)

174.        Pour le justiciable, existe-t-il une transparence sur le coût prévisible des frais d’exécution ?

 Oui               Non

175.        Est-ce que les frais d’exécution sont librement négociés ?

 Oui               Non

176.        Est-ce que la loi stipule des règles sur les frais d’exécution (même s’ils sont librement négociés) ?

 Oui               Non

***

Veuillez indiquer la source de la réponse à la question 170 :

8.1.2 Efficacité des services d’exécution

177.        Existe-t-il un système de supervision et de contrôle de l’activité des agents d’exécution ?

 Oui               Non

178.        Quelle est l’autorité chargée de superviser et de contrôler les agents d’exécution :

 une instance professionnelle ?

 le juge ?

 le ministère de la Justice ?

 le procureur ?

 autre ?

Si « autre », veuillez préciser :

179.        Des normes de qualité sont-elles formulées pour les agents d’exécution ?

 Oui               Non

            Si oui, quels sont les critères de qualités utilisés ?

180.        Qui est chargé de formuler ces normes de qualité ?

un organisme professionnel

le juge

Ministère de la Justice

autre

            Si "autre", veuillez préciser :

181.        Disposez-vous d'un mécanisme spécifique pour l'exécution des décisions de justice rendues contre des autorités publiques, y compris pour assurer le suivi de cette exécution ?

 Oui               Non

            Si oui, veuillez préciser :

182.        Disposez-vous d’un système pour contrôler la manière dont la procédure d’exécution est conduite par l’agent d’exécution?

 Oui               Non

            Si oui, veuillez préciser :

183.        Quelles sont les principales plaintes des usagers concernant les procédures d’exécution ? Veuillez n’en indiquer que 3 au maximum.

 absence de toute exécution

 non exécution des décisions judiciaires rendues contre des autorités publiques

 manque d’information

 durée excessive

 pratiques illégales

 supervision insuffisante

 coût excessif

 autre

Si "autre", veuillez préciser :

184.        Votre pays a-t-il préparé ou adopté des mesures concrètes pour changer la situation concernant l’exécution des décisions de justice – en particulier les décisions rendues contre les autorités publiques ?

 Oui               Non

            Si oui, veuillez préciser :

185.        Existe-t-il un système mesurant la durée des procédures d’exécution :

pour les affaires civiles ?                     Oui               Non

pour les affaires administratives ?       Oui               Non

186.        Pour un jugement concernant un recouvrement de créances, pouvez-vous estimer le délai de notification aux parties habitant dans la ville du siège de la juridiction ?

 NA /  NAP

 entre 1 et 5 jours

 entre 6 et 10 jours

 entre 11 et 30 jours 

 plus

Si "plus", veuillez préciser:         

187.        Nombre de procédures disciplinaires initiées à l’encontre des agents d’exécution.

Si la procédure disciplinaire est intentée sur la base de plusieurs manquements, veuillez ne compter ces procédures qu’une seule fois, pour le manquement principal.

Nombre total de procédures disciplinaires initiées (1 + 2 + 3 + 4)           / NA

1. Pour faute déontologique                                                         / NA / NAP

            2. Pour insuffisance professionnelle                                              / NA / NAP

            3. Pour délit pénal                                                                        / NA / NAP

            4. Autre                                                                                        / NA / NAP

           

Si "autre", veuillez spécifier :

188.        Nombre de sanctions prononcées à l’encontre des agents d’exécution.

Nombre total de sanctions (1 + 2 + 3 + 4+5)                                 / NA

1. Réprimande                                                                              / NA / NAP

2. Suspension                                                                              / NA / NAP

3. Révocation                                                                               / NA / NAP

4. Amende                                                                                   / NA / NAP

5. Autre                                                                                        / NA / NAP

Si "autre", veuillez spécifier. S’il existe une disparité entre le nombre de procédures disciplinaires initiées et le nombre de sanctions, veuillez indiquer les raisons :

***

H.1       Vous pouvez indiquer ci-dessous :

·         tout commentaire utile à l’interprétation des données indiquées dans ce chapitre

·         les caractéristiques de votre système d’exécution des décisions civiles et les réformes majeures mises en œuvre au cours des deux dernières années

Veuillez indiquer les sources pour les réponses aux questions 186, 187 et 188 :

8.2 Exécution des décisions pénales

189.        Qui est chargé de l’exécution des décisions pénales? (plusieurs options possibles)

 Juge

             Procureur

 Services pénitentiaire et de probation

 Autre autorité

Veuillez préciser ses fonctions et compétences (ex. fonctions d’initiative ou de contrôle). Si "autre autorité", veuillez préciser :

190.        En matière d’amendes prononcées par une juridiction pénale, existe-t-il des études permettant d’évaluer le taux de recouvrement effectif ?

 Oui               Non

191.        Si oui, quel est le taux de recouvrement ?

 80-100%       50-79%         Moins de 50%          Ne peut être estimé

Veuillez indiquer la source ayant permis de répondre à cette question:

***

H.2       Vous pouvez indiquer ci-dessous :

·         tout commentaire utile à l’interprétation des données indiquées dans ce chapitre

·         les caractéristiques de votre système d’exécution des décisions pénales et les réformes majeures mises en œuvre au cours des deux dernières années

9. Notaires

192.        Existe-t-il des notaires dans votre pays ? Si non allez à la question 197.

 Oui               Non

193.        Les notaires ont-ils un statut :

privé (sans contrôle d’une autorité publique) ?

 Oui             Nombre      / NA /   NAP

de profession libérale réglementée par les pouvoirs publics ?

 Oui             Nombre      / NA /   NAP

public ?

 Oui             Nombre      / NA /   NAP

autre ?