Council of Europe Secretary General reacts to death penalty decisions in California and Florida

Strasbourg, 16.12.2006 – “Capital punishment in the United States of America is on its deathbed after the ruling by a court in California to the effect that a lethal injection is unconstitutional and the decision by the Governor of Florida to suspend all executions after the terrible experience of the last execution in this State.  Judge Fogel in California may still think that the death penalty can be fixed, but these decisions nevertheless mark the definitive beginning of the end.  It may take another couple of years, but the United States of America is on its way to join the rest of the civilized world where this inhuman and barbaric punishment has already been rejected.  I have no doubt that this trend is welcomed by a lot of Americans who, given a proper choice, prefer just security to cruel revenge.”

Le Secrétaire Général du Conseil de l'Europe réagit aux décisions prononcées sur la peine capitale en Californie et en Floride

Strasbourg, 16.12.2006 – « Aux Etats-Unis, la peine capitale vit ses derniers jours ; un tribunal de Californie a en effet conclu à l'inconstitutionnalité des injections létales et le Gouverneur de Floride a décidé de suspendre toutes les exécutions après la dernière, qui s’est déroulée dans des conditions dramatiques dans son Etat. En Californie, le Juge Fogel a beau persister à penser que la peine capitale peut être infligée, ces décisions marquent le début de la fin de cette pratique. Même s’il faut attendre quelques années, les États-Unis s'apprêtent à rejoindre le reste du monde civilisé qui a déjà aboli ce châtiment inhumain et barbare. Si on leur laisse le choix, les Américains seront nombreux, j’en suis sûr, à préférer une légitime sécurité à une cruelle vengeance. »