Presse-Release-DC-EN

T +33(0)388412560             www.coe.int                 pressunit@coe.int

Ref. DC 189(2016)

09.12.2016

Hate speech is not free speech, says Secretary General ahead of Human Rights Day

Speaking ahead of Human Rights Day on 10 December, the Secretary General of the Council of Europe, Thorbjørn Jagland, has warned that hate speech and free speech should not be confused. 

“We look back at what has been achieved and we think of the many people who have endured hardship and given their lives in the struggle for human rights - we should never take these rights and freedoms for granted, and we should never abuse them.

“Hate speech is an abuse of freedom of expression. 

“We are free to express ourselves, even to the extent that our opinion may offend, shock or disturb others. But not everything is acceptable as free speech.The moment people start publicly inciting to violence, hostility or discrimination against a group of persons, then this is hate speech not free speech.

“From shouting at someone in the street to posting offensive comments online – hate speech can take many forms.

“Respecting human dignity is especially challenging in cyberspace where borders and borderlines are less apparent. We must draw the line when hate begins. 

“Join the Action Day for Human Rights Online on 10 December. Say NO to hate speech,” he said.

More information on Council of Europe No Hate Speech Movement

Contact:

Daniel Höltgen, Spokesperson of the Secretary General, Mob. +33 6 68 29 87 51

Journée des droits de l’homme : La liberté d’expression, ce n’est pas la liberté de dire la haine

À l’approche de la Journée des droits de l’homme, le 10 décembre, le Secrétaire Général du Conseil de l’Europe, Thorbjørn Jagland, a tenu à déclarer qu’il ne faut pas confondre discours de haine et liberté d’expression. 

« En regardant le chemin parcouru et en pensant à ce qu’ont enduré tant de personnes, qui ont laissé leur vie dans leur combat pour les droits de l’homme, n’oublions jamais que ces droits et libertés ne sont pas acquis une fois pour toute et prenons garde à ne jamais les dévoyer.

Le discours de haine est une perversion de la liberté d’expression. 

Si nous sommes libres de nous exprimer, jusqu’à déranger, choquer ou blesser autrui, tous les propos ne sont pas acceptables pour autant. Inciter publiquement à la discrimination, à l’hostilité ou à la violence envers des groupes de personnes, ce n’est pas faire usage de sa liberté d’expression, c’est exprimer la haine.

Des insultes proférées dans la rue aux commentaires injurieux publiés en ligne, le discours de haine peut prendre de nombreuses formes.

Il est particulièrement difficile de faire respecter la dignité humaine dans le cyberespace, où les limites à ne pas dépasser sont plus floues. La liberté d’expression s’arrête là où commence la haine.

Participez à la Journée d’action pour les droits de l’homme en ligne, le 10 décembre, dites NON à la haine » a-t-il déclaré.

Plus d’information sur le Mouvement du Conseil de l’Europe contre le discours de haine

Contact:

Daniel Höltgen, Porte-parole du Secrétaire Général, Port. +33 6 68 29 87 51