Council of Europe Secretary General: Turkish military should stay in their barracks and keep out of politics

Strasbourg, 29.04.2007 - “I am very concerned about the recent public statement by the Turkish military. This statement looks like a deliberate attempt by the armed forces to influence the election of a new President in Turkey. They should stay in their barracks and keep out of politics.

“The Turkish people have achieved great progress in respect for Human Rights, Democracy and the Rule of Law since Turkey’s accession to the Council of Europe in 1949. These achievements should not be put at risk", said Terry Davis, Secretary General of the Council of Europe.

               

"In a democracy, the military are under the command of democratically elected State authorities. The armed forces do not have any democratic legitimacy of their own and therefore cannot have a political role. I am shocked that the military in a member state of the Council of Europe should behave in this way in the midst of a democratic and constitutional process such as the election of the Head of State. I call on all political parties to take a clear stand against interference by the armed forces in the political process."

Terry Davis added that he was confident that Turkey was a mature democracy and capable of electing its President as provided in its Constitution.

Secrétaire Général du Conseil de l’Europe : la place des militaires turcs est dans leurs casernes, pas sur la scène politique

Strasbourg, 29.04.2007 - « Je suis particulièrement préoccupé par la récente déclaration publique de militaires turcs, qui ressemble à une tentative délibérée des forces armées d’exercer leur influence sur l’élection présidentielle. Leur place est dans leurs casernes, pas sur la scène politique.

Le peuple turc a réalisé des progrès considérables en matière de respect des droits de l’homme, de la démocratie et de l’Etat de droit depuis l’adhésion de la Turquie au Conseil de l’Europe en 1949. Il importe de ne pas remettre en cause les acquis » a déclaré le Secrétaire Général du Conseil de l’Europe, Terry Davis.

« Dans une démocratie, l’armée est placée sous le commandement du pouvoir politique démocratiquement élu. Les forces armées n’ont aucune légitimité démocratique et ne sont donc pas appelées à jouer un rôle politique. Je trouve choquant que dans un Etat membre du Conseil de l’Europe, les militaires adoptent pareil comportement au cours d’un processus démocratique et constitutionnel tel que l’élection du chef de l’Etat. J’invite tous les partis politiques à prendre clairement position contre l’ingérence des forces armées dans le processus politique. »

Terry Davis a ajouté qu’il n’avait aucun doute sur la maturité de la démocratie turque et sur la capacité du pays à élire son Président dans le respect de la Constitution.